HotNews

Chaud show devant

Il y a d’abord eu le XV. Puis le 18.
Chaque année désormais, les calendriers se font beaux comme des Dieux, au stade ou dans les casernes du Feu. Chacun y va de son show et de son shoot photo.

À l’heure où le timetable marketing bat son plein, la question devient donc essentielle : avec quelles gravures de modes convient-il de passer les 365 prochains jours de l’année ?
Le XV de France avait l’avantage (avec ses quelques années d’avance) — mais voilà que le 18 à Paris est entrée dans la mêlée, se jetant à corps nus et perdus dans la course calendaire avec une promesse alléchante — du moins pour celles (et ceux) qui aiment brûler leurs doigts sur des pages chaudes comme la braise :
« 17 pages de muscles en sueurs,
602 grammes qui vous feront rugir de plaisir,
29,7 x 42 centimètres pour vous satisfaire. »

Qui dit mieux ?

Alors, Rugbymen ou Pompiers ? Tant de mâle à choisir…
Si vous n’en pouvez plus de vous consumer à petit feu, n’osant trancher devant tant de beauté, un conseil : n’attendez plus, faites le 18 et laissez vous allumer par nos amis les Pompiers, Soldats du Feu et pyromanes de la testostérone.
En plus, c’est pour la bonne cause, une partie des bénéfices étant reversée à l’ONG Pompiers sans Frontières.

Le Calendrier des Pompiers 2016

® Éditions Flammarion, ONGPSF et Fred Goudon

Réalisé en partenariat avec les Éditions Flammarion et le photographe Fred Goudon, qui signe également l’édition 2016 des Dieux du Stade.

En prime, 2 teasers bien chauds pour attiser la pulsion d’achat :



https://youtu.be/jzqCgkzZqdg